Jan 27 • 1HR 1M

La pénalité maternelle

Nouveau Départ | Interview | Mathilde Ramadier

2
2
 
1.0×
0:00
-1:00:50
Open in playerListen on);

Appears in this episode

Laëtitia Vitaud
Le média de la crise et de la transition
Episode details
2 comments

Bonjour ! Pour le deuxième podcast Nouveau Départ de cette nouvelle année, je suis heureuse d’approfondir avec mon invitée un thème qui m’est cher, celui de la “pénalité maternelle”. Mathilde Ramadier, autrice d’essais et de BD installée à Berlin, navigue entre les cultures et entre les langues. Être mère en Allemagne l’a confrontée à une pénalité qu’elle n’avait pas imaginée…

La dernière BD de Mathilde est intitulée Corps public (dessins et couleurs de Camille Ulrich). C’est un beau roman graphique féministe qui “donne à voir les ambivalences des discours contemporains qui revendiquent la liberté des femmes tout en les mettant sous pression à coup d’horloges biologiques.”

Mathilde Ramadier est une autrice prolifique qui combine dans son travail philosophie, psychanalyse et arts appliqués. Elle aime associer textes et illustrations pour produire des bandes dessinées. Mais elle écrit aussi des essais : en 2017, elle a publié Bienvenue dans le nouveau monde. Comment j’ai survécu à la coolitude des startups où elle racontait son expérience dans une startup berlinoise.

Dans sa dernière BD, Corps public, elle aborde le thème des innombrables injonctions qui pèsent sur le corps des femmes et la difficulté à mener sa carrière librement quand on est mère. C’est vrai à peu près partout, mais le fait de vivre en Allemagne rend la chose plus difficile encore !

Mathilde et moi avons échangé autour d’un café à la fin de l’année dernière, à Berlin, sur le sujet de la pénalité maternelle suite à la publication d’un de mes articles. J’en suis sortie convaincue qu’il fallait que j’enregistre un podcast avec elle tant son expérience et ses réflexions personnelles à la croisée des cultures sont passionnantes.

En tant que féministe française installée en Allemagne, cet échange m’a semblé salutaire. Analyser la “pénalité maternelle” allemande, c’est comprendre tous les mécanismes qui transforment la vie des mères dans les autres pays aussi.

👉 La pénalité maternelle, ça vous parle ? (Welcome to the Jungle) :

La plupart des mères connaissent bien ce problème : depuis l’arrivée d’un enfant, leur carrière a pris un sacré coup de frein, et, mauvaise nouvelle, cela ne s’arrangera ni avec le deuxième ni avec le troisième. Elles flairent rapidement que la maternité leur coûtera cher, mais elles se sentent aussi impuissantes à combattre ce décalage de plus en plus marqué entre la carrière de leur conjoint et la leur. Dans la majorité des couples hétérosexuels, dès l’arrivée du premier enfant, les choses sont claires : devenir père, cela peut booster la carrière ; devenir mère, pas du tout.

Phénomène largement étudié depuis plusieurs décennies par les sociologues et les féministes, la pénalité maternelle (motherhood penalty, en anglais) est le terme choisi pour désigner ce décalage de carrière et de revenus qui existe entre les pères et les mères. Dix ans après la naissance d’un enfant, les mères perdent 20% de revenus dans un pays égalitaire comme le Danemark, 40% au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. La pénalité française se trouve quelque part entre 20 et 40%. Hélas, les chiffres et les études concernant la France font défaut.

Au fil de notre conversation, nous discutons avec Mathilde :

  • De son parcours d’autrice ;

  • De la sacralisation de la Nature (maternelle) par les écologistes ;

  • De la pénalité maternelle dans les différents pays d’Europe ;

  • Du travail à temps partiel des mères allemandes ;

  • De l’enfantement dans la douleur et de la culture protestante ;

  • De la sexualité libérée des Allemands ;

  • Du suivi médical de la grossesse en Allemagne et en France ;

  • De l’opposition entre les gynécologues et les sage-femmes ;

  • Des accouchements “naturels” et de l’allaitement ;

  • De la “germanisation” de la culture française ;

  • De ses projets en cours …

Couples à double carrière : les freins et les clés (interview d’Anne-Cécile Sarfati) 🎧

Le mythe de l’efficacité allemande (conversation “À deux voix”) 🎧

Angela Merkel est-elle féministe ? (conversation “À deux voix”) 🎧

La grossesse : nouvelle frontière du féminisme (interview de Judith Aquien) 🎧

Nomadisme en famille : pas si facile ! (conversation “À deux voix”) 🎧

La femme préhistorique gagne à être connue (interview de Marylène Patou-Mathis) 🎧

Le média de la transition

  • “À deux voix”, nos conversations à bâtons rompus sur l’actualité

  • Une vision engagée, des clefs pour aller au fond des choses

  • Nos abonnés : des entrepreneurs, professionnels, citoyens engagés

  • Des nouvelles de nos travaux et de nos projets

Je m'abonne 🤗

Qui nous sommes

Nous sommes mariés depuis 15 ans et vivons à Munich, en Allemagne, avec nos deux enfants. Nouveau Départ est le média que nous avons conçu ensemble au printemps 2020 pour mieux nous orienter dans la crise et dans la transition.


Nos podcasts sont également accessibles sur Apple Podcasts et SpotifyNouveau Départ a sa page LinkedIn et son compte Twitter : @_NouveauDepart_. Suivez-nous aussi individuellement sur LinkedIn (Laetitia & Nicolas) et sur Twitter (Nicolas & Laetitia).


(Générique : Franz Liszt, Angelus ! Prière Aux Anges Gardiens—extrait du disque Miroirs de Jonas Vitaud, NoMadMusic.)