Apr 29, 2021 • 46M

Nomadisme en famille : pas si facile !

Nouveau Départ | La flamme et le vent | Épisode 6

1
 
1.0×
0:00
-46:25
Open in playerListen on);
Le média de la crise et de la transition
Episode details
Comments

Notre second podcast “À deux voix” 🎧 de la semaine, épisode 6 de notre projet La flamme et le vent, est consacré au nomadisme en famille. Quelles sont les questions que se pose un foyer confronté au défi de la mobilité ?

Depuis quelques années, le sujet du nomadisme est dominé par la figure du digital nomad, un développeur ou designer qui n’a besoin que de son ordinateur portable et d’une connexion wifi pour travailler de partout dans le monde. On en oublierait presque que le nomadisme ne se réduit pas à cela et qu’il en existe des formes multiples dans des secteurs divers depuis bien longtemps (les travailleurs saisonniers de l’agriculture, les moniteurs de ski qui oscillent entre la ville et la montagne, etc.).

Aujourd’hui, les applications cloud-based occupent une place prépondérante dans le travail de nombreux individus et la pandémie a prouvé qu’on pouvait accomplir beaucoup de choses loin du bureau. On se demande donc si le mode de vie du digital nomadism ne pourrait pas se généraliser bien au-delà de la frange marginale des créatifs jeunes et célibataires de l’économie numérique. Pour améliorer leur qualité de vie, vivre dans des logements plus spacieux, accéder à plus de nature, se frotter à d’autres cultures… combien de foyers pourraient franchir le pas du nomadisme ?

Comme on le voit déjà à l’échelle d’un pays comme les États-Unis, la mobilité géographique est en forte augmentation depuis 2020, après des années de ralentissement. Cependant, relativement peu de familles quittent leur pays tant les barrières culturelles, légales, administratives et institutionnelles restent importantes.

Le nomadisme, en effet, cela n’est pas si facile ! L’opposition classique que l’on fait entre les “expatriés” (des travailleurs dont l’entreprise s’occupe de tout et qui sont suivis par leur conjoint) et des “immigrés” (des travailleurs seuls ou des familles qui se coltinent toutes les difficultés d’une nouvelle vie dans un pays différent) est à cet égard révélatrice.

Le marché du travail, la fiscalité et la protection sociale ne sont pas faits pour les nomades, même si quelques entreprises sont prêtes à envisager de manager des équipes à distance dispersées sur plusieurs pays. C’est pourquoi un certain nombre de nouvelles startups se proposent de résoudre les problèmes liés au nomadisme.

Nous en parlions il y a quelques mois avec Alex Bouaziz, le co-fondateur de la startup Deel, une entreprise qui facilite les relations entre les entreprises et leurs collaborateurs qui résident dans des pays étrangers :

La réalité, que connaissent beaucoup d’entreprises pionnières en matière de travail à distance, c’est que les frictions ont tendance à se multiplier. Quel est la forme contractuelle la plus adaptée si l’on veut recruter un collaborateur qui réside dans un autre pays ? Si l’on décide de signer un contrat de travail, quelle va être la juridiction compétente ? De quels prélèvements obligatoires l’entreprise est-elle redevable ? À quel régime fiscal va être soumise la rémunération ? Et quels vont être les droits du travailleur en matière de protection sociale ?

Jusqu’à une date récente, beaucoup de startups qui faisaient le choix de recruter des collaborateurs de talent dans d’autres pays restaient dans le flou – parfois au prix de déconvenues ! Mais à partir du moment où la pandémie de COVID-19 accélère la transition vers le modèle des “équipes distribuées”, il devient urgent de poser les questions qui fâchent, et de se tourner vers des professionnels qui peuvent aider les employeurs à se mettre en conformité avec le droit des différents pays concernés.

Mais les barrières administratives, fiscales, culturelles et linguistiques ne sont qu’une partie de la difficulté. Le problème principal, c’est que le nomadisme est rarement pensé à l’échelle d’une famille. La mobilité d’un couple à double carrière est un casse-tête (c’était le sujet de l’épisode 2 de La flamme et le vent, “Le piège du couple à deux carrières”). Et les familles avec enfants font face à d’autres questions encore.

Quelles sont les bonnes questions à poser pour penser le nomadisme à l’échelle des couples et des familles ? Laetitia et moi en discutons à la fois du point de vue d’un foyer (avec le partage de notre propre expérience de nomadisme familial) et du point de vue des politiques publiques.


Nos podcasts gratuits sont également accessibles sur Apple Podcasts et Spotify. Nouveau Départ a sa page LinkedIn et son compte Twitter : @_NouveauDepart_. Suivez-nous aussi individuellement sur LinkedIn (Laetitia & Nicolas) et sur Twitter (Nicolas & Laetitia).


(Générique : Franz Liszt, Angelus ! Prière Aux Anges Gardiens—extrait du disque Miroirs de Jonas Vitaud, NoMadMusic.)