L'avenir du service public avec SĂ©bastien Soriano. Climat : l'adieu au charbon ? 🌏

  
0:00
-59:26

Bonjour Ă  tous ! Chaque lundi nous vous envoyons Ă  la fois un “Édito”, une interview avec un invitĂ© passionnant (francophone ou non) et quelques informations pour mettre la semaine Ă  venir en perspective et rappeler les contenus mis en ligne la semaine prĂ©cĂ©dente. Le contenu audio ci-dessus est ma conversation avec SĂ©bastien Soriano đŸŽ§

À l’agenda aujourd’hui 👇

  • Mon “Édito” sur le charbon et le rĂ©chauffement climatique 🌏

  • SĂ©bastien Soriano sur l’innovation dans les services publics 🎧👆

  • Nos conversations Ă  venir cette semaine

  • Ce que vous avez peut-ĂȘtre manquĂ© la semaine derniĂšre

Nous cĂ©lĂ©brons ces jours-ci les cinq ans de l’accord de Paris sur le climat, dont la rĂ©daction s’est achevĂ©e le 12 dĂ©cembre 2015 et qui a ensuite Ă©tĂ© signĂ© par 195 pays. Mais les cinq annĂ©es passĂ©es sont paradoxales. D’un cĂŽtĂ©, on a l’impression que la lutte contre le changement climatique a fait du surplace, avec le dĂ©sengagement des Etats-Unis et le fait que de nombreux Etats ont pris du retard sur la mise en Ɠuvre de leurs engagements.

En mĂȘme temps, en partie en rĂ©action Ă  cette impression de recul, on assiste aussi Ă  une accĂ©lĂ©ration sur d’autres fronts. De plus en plus d’individus prennent conscience du changement climatique et des menaces dont il s’accompagne. Des entrepreneurs et investisseurs relĂšvent le dĂ©fi d’accĂ©lĂ©rer la transition dans l’énergie, comme nous l’évoquions lors d’un Ă©pisode À deux voix. Enfin, nous voyons dĂ©jĂ  des inflexions Ă  l'Ɠuvre s’agissant des sources d’énergie privilĂ©giĂ©es dans notre Ă©conomie.

L’une des tendances les plus spectaculaires est la baisse continue de la part du charbon dans le mix Ă©nergĂ©tique mondial. Deux facteurs expliquent cette tendance. Les sources d’énergie alternatives, comme l’énergie solaire ou les Ă©oliennes, sont de plus en plus compĂ©titives par rapport au charbon. Par ailleurs, les externalitĂ©s nĂ©gatives liĂ©es au charbon, comme la pollution atmosphĂ©rique et ses consĂ©quences sur la santĂ©, sont de moins en moins tolĂ©rĂ©es, y compris dans des pays comme la Chine.

MĂȘme aux Etats-Unis, oĂč Donald Trump a voulu Ă  tout prix protĂ©ger la filiĂšre du charbon avec une dĂ©rĂ©glementation Ă  marche forcĂ©e, l’affaiblissement des normes environnementales et des subventions et avantages fiscaux Ă  tout va, la part du charbon a continuĂ© Ă  baisser ces derniĂšres annĂ©es. Il est vrai que les Etats-Unis produisent dĂ©sormais massivement du gaz de schiste, encore moins cher que le charbon, mais les Ă©nergies renouvelables ont Ă©galement gagnĂ© du terrain malgrĂ© le dĂ©sintĂ©rĂȘt du gouvernement fĂ©dĂ©ral sous Trump.

Aujourd’hui, les regards se tournent vers l’Asie. Tandis que les pays les plus dĂ©veloppĂ©s ont fortement rĂ©duit leur consommation de charbon, celle-ci continue d’augmenter dans des pays comme l’Inde, la Chine, le Vietnam et l’IndonĂ©sie. L’Asie reprĂ©sente aujourd’hui presque 80% de la consommation mondiale de charbon, pour des raisons diverses : la filiĂšre du charbon reprĂ©sente Ă©normĂ©ment d’emplois et des groupes d’intĂ©rĂȘt puissants font pression, notamment dans le cadre des politiques d’aide au dĂ©veloppement financĂ©es par la Chine, pour le  maintien et la construction des centrales au charbon.

La situation en Asie capte l’attention du monde entier, car l’objectif de ralentir le rĂ©chauffement climatique ne pourra ĂȘtre atteint que si la consommation de charbon dĂ©croĂźt en Asie comme c’est le cas depuis plusieurs annĂ©es dans le reste du monde. Jusqu’à une date rĂ©cente, il y avait tout lieu d’ĂȘtre pessimiste. Mais la volontĂ© politique des pouvoirs publics chinois pourrait renverser la tendance. Des objectifs ambitieux de rĂ©duction des Ă©missions de carbone ont en effet Ă©tĂ© rĂ©vĂ©lĂ©s dans le cadre du nouveau plan que le Parti communiste chinois adopte tous les cinq ans.

Tous les espoirs sont donc encore permis. Les Ă©nergies alternatives vont continuer de se dĂ©velopper Ă  un rythme exponentiel, portĂ©es par la transition post-pandĂ©mie, les investissements massifs des fonds de capital-risque et le dĂ©ploiement des fameux smart grids qui permettent de mieux rapprocher l’offre et la demande Ă  l’échelle des rĂ©seaux Ă©lectriques. En complĂ©ment de cette tendance, les gouvernements des grands pays asiatiques pourraient dĂ©cider de changer de direction, suivant l’impulsion de la Chine.

L’histoire montre en effet que le dĂ©veloppement Ă©conomique s’accompagne toujours d’une aspiration de la population Ă  une augmentation de la qualitĂ© de vie. La boucle est ainsi bouclĂ©e, entre action des pouvoirs publics, pression de la population et contribution des entrepreneurs et investisseurs qui mettent au point et financent les technologies nĂ©cessaires – tout cela sur fond de changement de pied de l’administration amĂ©ricaine grĂące Ă  l’arrivĂ©e au pouvoir de Joe Biden.

La prochaine confĂ©rence sur le climat est prĂ©vue au mois de novembre 2021 Ă  Glasgow, au cƓur du bassin minier Ă©cossais. Quel symbole ce pourrait ĂȘtre que d’enterrer dĂ©finitivement l’économie du charbon dans une rĂ©gion qui a si longtemps prospĂ©rĂ© grĂące aux Ă©nergies fossiles !

SĂ©bastien Soriano est l’auteur du livre Un avenir pour le service public, paru il y a quelques semaines aux Éditions Odile Jacob. Comme il l’explique dans l’interview qu’il nous a accordĂ©e, SĂ©bastien y fait le tour des “petits miracles” de l’innovation au quotidien dans les services publics et explique comment ceux-ci pourraient permettre Ă  l’Etat et Ă  l’administration en gĂ©nĂ©ral de relever les innombrables dĂ©fis de notre Ă©conomie en transition.

La rĂ©flexion de SĂ©bastien se nourrit de sa longue expĂ©rience de l’administration et de ceux qui la dirigent. DiplĂŽmĂ© de l’Ecole polytechnique, il a commencĂ© sa carriĂšre dans l’univers des autoritĂ©s administratives indĂ©pendantes (l’ARCEP, rĂ©gulateur des tĂ©lĂ©communications, et l’AutoritĂ© de la concurrence) avant de travailler aux cĂŽtĂ©s de Fleur Pellerin, comme directeur de cabinet puis conseiller spĂ©cial, dans diffĂ©rents ministĂšres – en particulier celui de l’économie numĂ©rique !

Aujourd’hui, SĂ©bastien est prĂ©sident de l’ARCEP. Dans cette interview, il nous raconte son parcours, sa passion pour le service public, les conditions dans lesquelles il a dĂ©cidĂ© d’écrire ce livre et la façon dont, selon lui, il nous faut rĂ©inventer l’État. Écoutez notre conversation Ă  l’aide du player ci-dessus ou bien sur Apple Podcasts ou Spotify.

👉 Pour aller plus loin, dĂ©couvrez ma note de lecture sur le livre et la transcription d’un extrait de ma conversation avec SĂ©bastien dans Innover dans les services publics—rĂ©servĂ© Ă  nos abonnĂ©s.

🔼 Les sept tendances qui rĂ©vĂšlent le futur du travail

Mardi 15 dĂ©cembre | Podcast “À deux voix” 🎧 sur les signaux faibles qui rĂ©vĂšlent le futur du travail. Laetitia s’est spĂ©cialisĂ©e depuis six ans dans les questions relatives au futur du travail. À partir de son expĂ©rience personnelle et des nombreux travaux qu’elle a conduits dans le cadre de son activitĂ©, elle nous dĂ©taille le cadre d’analyse qu’elle utilise pour cartographier les tendances Ă  l’Ɠuvre et mieux comprendre de quoi sera fait le monde du travail de demain.

📈 RĂ©inventer l’État pour dĂ©velopper l’économie

Mercredi 16 dĂ©cembre Interview de Mariana Mazzucato, professeure Ă  University College London et auteure du livre L’État entrepreneur. Mariana s’est imposĂ©e depuis plusieurs annĂ©e comme l’économiste la plus Ă©coutĂ©e en matiĂšre de mise Ă  niveau de la politique industrielle et de revalorisation du rĂŽle de la puissance publique. Dans une conversation avec Laetitia, elle explique comment elle aide les gouvernements du monde entier Ă  rĂ©inventer l’État.

🎾 Transition : les leçons de la filiùre musicale

Jeudi 17 dĂ©cembre | Podcast “À deux voix” 🎧 sur la filiĂšre musicale et comment celle-ci s’est transformĂ©e de l’ñge d’or du CD Ă  l’ùre de Spotify. L’actualitĂ© brĂ»lante, c’est l’acquisition des droits sur l’ensemble du fond de catalogue de Bob Dylan par le gĂ©ant Universal Music Group. Qu’est-ce que cela nous rĂ©vĂšle sur la transformation de la filiĂšre musicale ? Et quelles leçons pouvons-nous en tirer en ce qui concerne l’ensemble de l’économie ?

Je m'abonne Ă  Nouveau DĂ©part !

đŸ‡«đŸ‡· La disparition de ValĂ©ry Giscard d’Estaing

Le troisiĂšme prĂ©sident de la Ve RĂ©publique est dĂ©cĂ©dĂ© Ă  94 ans des suites du COVID-19. Quelle analyse peut-on faire de son bilan et de l’image qu’il avait dans l’opinion (pas de vague de nostalgie comme aprĂšs la mort de Chirac) ? Les comparaisons qui ont Ă©tĂ© faites avec le prĂ©sident actuel sont-elles pertinentes ?

👉 Écoutez 🎧 La disparition de ValĂ©ry Giscard d’Estaing(conversation “À deux voix”)—rĂ©servĂ© Ă  nos abonnĂ©s.

đŸ€” Parler plusieurs langues : toujours utile ?

Laetitia et moi nous sommes installĂ©s en Angleterre puis en Allemagne en partie pour l’apprentissage des langues – pour nous comme pour nos enfants. Quels sont les avantages du plurilinguisme Ă  l’ñge des logiciels de traduction automatique ? Et puis comment apprend-on des langues Ă©trangĂšres ?

👉 Écoutez 🎧 Parlez plusieurs langues : toujours utile ?(conversation “À deux voix”)—rĂ©servĂ© Ă  nos abonnĂ©s.


Nos podcasts gratuits sont Ă©galement accessibles sur Apple Podcasts et SpotifyNouveau DĂ©part a sa page LinkedIn et son compte Twitter : @_NouveauDepart_. Suivez-nous aussi individuellement sur LinkedIn (Laetitia & Nicolas) et sur Twitter (Nicolas & Laetitia).



(GĂ©nĂ©rique : Franz Liszt, Angelus ! PriĂšre Aux Anges Gardiens—extrait du disque Miroirs de Jonas Vitaud, NoMadMusic.)